PORTE DES VALLÉES D'AURE & LOURON

Le service eau et assainissement assure la gestion des équipements (exploitation et investissement) liés :

  • à la production, au stockage et à la distribution de l’eau potable,
  • à la collecte et au traitement des eaux usées.

Service de l’eau

L’eau provient de la source du pont de l’Arette située sur la commune de Guchen (les équipements sont propriété de Guchen alors que la production est partagée entre les deux communes selon un arrêté préfectoral) et d’un pompage d’une nappe située près du centre d’Oxygers (puits du Soupouy).

Des groupes de bassins tampons (l’un constitué de deux réservoirs de 100 m3 chacun est situé en bordure de la route de Lançon, l’autre implanté au-dessus du lotissement Laurent sur le territoire de Pailhac à une capacité de 120 m3)  permettent de créer une réserve d’eau de 320 m3. Des réseaux de distribution alimentent les usagers au travers de compteurs pour facturation. Des vannes de sectionnement permettent de sectoriser la distribution mais en exploitation normale les réseaux sont interconnectés. Des bornes incendies sont connectées au réseau principal.

Le réseau communal, sous responsabilité de la mairie, se situe du point de production d’eau jusqu’à la vanne située avant le compteur de l’immeuble ; en conséquence l’entretien du compteur et en particulier sa protection contre le gel sont à la charge du particulier.

Le prix du m3 d’eau se décompose en quatre parties :

  • le prix hors taxes fixé par la commune,
  • l’abonnement du compteur dont le prix hors taxes est fixé par la commune,
  • des taxes fixées par l’Agence de l’Eau,
  • la TVA de 5,5 %


La facturation a lieu après la relève des compteurs.

Un règlement détaille toutes les prescriptions.


Service assainissement

Les infrastructures, définies dans un schéma directeur établi en 1997 qui précise également le zonage de l’assainissement collectif,  sont constituées :

  • d’un réseau de collecte d’une longueur d’environ 8 km
  • de plusieurs stations de relevage implantées selon la topographie des terrains,
  • d’une station d’épuration (dimensionnée pour traiter les effluents générés par 2500 habitants) produisant des boues à épandre en moyenne deux fois par an,
  • d’un système automatique d’information des dysfonctionnements des postes de relevage et du réseau.


Le réseau communal, sous la responsabilité de la mairie, se situe de la station d’épuration au point de
raccordement du particulier (tabouret ou dans certains cas regard). Ce réseau ne doit recevoir que des eaux domestiques usées, les eaux de pluie y sont interdites. Une partie du réseau transite les eaux usées de la commune de Jézeau pour être traitées, selon une convention, dans la station d’épuration.
Lors d’un raccordement au réseau l’usager paie une taxe de raccordement dont le montant est défini par la mairie.

Le prix du m3 d’eau usée se décompose en deux parties :

  • le prix hors taxes défini par la commune,
  • la TVA de 5,5%.


La facturation a lieu après la relève des compteurs.

Un règlement détaille toutes les prescriptions.

Les installations d’assainissement autonomes sont contrôlées, à la demande de la mairie, par le SPANC
(Service Public d’Assainissement Non Collectif) sous la responsabilité de la CCA.